Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 14:18

avec sa vielle médiévale et deux harmonicas le 5 juillet dernier, ce musicien atypique s'apprête à regagner Mexico après 3 mois de résidence d'écriture et de composition de blues.
Le blues depuis toujours il en rêvait!
Fils de musiciens professionnels du Conservatoire de Mexico, cristallisant des origines hispano-anglaises d'un côté, basques de l'autre il avait dû en passer (comme dans bien des dynasties par de solides études musicales et montrer ses compétences au théâtre musical comme depuis 8 ans dans Antiqva Metropoli formation baroque de trentenaires très qualifiés pour qui il tenait non seulement le violoncelle mais aussi le rôle de conseiller et souvent d'agent. Dirigé par Luis Matus, ce groupe doit donc beaucoup à Owen Aguilar.
Au préalable recruté par la fondation Turquois il a passé 6 mois à l'Académie de Monaco avec Frederic Audibert pour maître de violoncelle entre autre professeurs. Ensuite, il est rentré faire sa vie au Mexique.
Le hasard qui fait bien les choses l'a mis sur la route d'une vieille française férue de Musique de troubadours médiévaux ou contemporains. Elle est vite devenue la traductrice des oeuvres poétiques et théâtrales de cet artiste complet. Entre autre Villes flottantes émaillé de haïkus et dédié à la communauté japonaise du Mexique qu'il a fréquenté, jouant aussi du shamisen.
Désireux de marcher enfin musicalement sur les pas des grands bluesmen fondateurs comme Robert Johnson ou de l'efficace BBKing, le courant de Seatle ainsi que Muddy Waters et ceux qui ont inspiré Brian Jones et les premiers Rolling Stones, il a profité de son séjour à Lyon pour écrire des blues et les tester en chambre.
Un malencontreux voyage catalan lui inspire Five days in Barcelone, un visage de lyonnaise Caroline ou Solène, une ambiance de baladins sur la place de l'opéra un soir de Sinti Swing au Péristyle...l'inspirent.
Son blues est aussi plein de messages de paix universelle Nous sommes un! répète-t-il, et certains passages sont plus clairs encore: Dont call me negra, Dont call me mexican : I am a good man...
Quant à sa guitare, petite, pareille aux guitares historiques du blues, simple un peu rustique, c'est une Couesnon de Mirecourt dégotée chez Boch et Picq sur le quai de Saône. La guitare baptisée Fenotte en hommage aux femmes Lyonnaises par un mexicain passionné de langues. Fenotte dit aussi beaucoup du rapport complexe entre les guitaristes et leur instrument. L'harmonica Hohner, en La, permettant de faire des solos guitare et revenir au graves, vient lui de Bellecour Musique, le magasin des pros. Quant à la guitare électrique blanche de Brian elle l'attend peut être encore chez Guitare Vintage.
Lyon, ses calmes soirs d'été, son restaurant mexicain Don Taco rue Mercière, sa boutique de fabuleux vêtements l'Impasse et sa boucherie française rue du Plâtre, ses fromageries, nourrissent un gourmet amoureux de la France et favorisent la créativité déjà foisonnante d'Owen Aguilar.
Peu de cafés blues à Lyon en revanche et aussi peu de musiciens pendant les vacances françaises, du coup c'est dans un parc Londonien que le bluesman est allé quelques jours tester sa musique en compagnie d'un canarien de rencontre. Et se balader dans Chelsea sur les pas de leurs Majesties.
Son retour à Mexico, le jour de l'automne l'emporte vers une carrière différente, riche du plaisir d'enregistrer ses créations, de trouver des concerts et de réaliser enfin ses rêves d'adolescence. Nous sommes faits pour faire ce qui nous fait du bien une maxime coroborée par la neurobiologie comme par les sagesses ancestrales. Une tendance heureuse aussi de bien des jeunes d'aujourdhui à contre courant des intégrismes castrateurs de tous horizons.
Le musicien repart aussi avec un projet de lieu de blues en anglais dans la capitale mexicaine où cela n'existe plus. Et peut être celui qui se considère comme le Rolling Sones solitaire y invitera t il un jour Keith Richards et Mick Jagger?
Pour avoir une idée des oeuvres médiévales Cello human sur sound Cloud
Bocq et Picq instruments Lyon
Antiqva Metropoli youtube formation baroque

Published by pluiemexicaine
commenter cet article
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 14:48
Enrique Serna à  la rentrée littéraire française avec La double vie de Jesus

La double vie de Jesus Enrique Serna Métailié Le roman d'Enrique Serna traduit en français est sorti cette rentrée littéraire. La couverture un peu trop aguicheuse (pas l'austérité Gallimard!)peut faire peur, comme celle de Coup de sang, publié en 2013 chez le même éditeur. Les thématiques les plus osées ne rebutent pas l'auteur. Quand l'homosexualité masculine s'invite dans l'ascension politique, surtout dans le milieu mortel et quotidien des narcos mexicains, le mélange est détonnant. D'autant que le héros acidemment prénommé Jesus s'est gardé jusque là de la corruption culturelle (comme l'a dit lui-même le président du Mexique un jour). Et que ce chevalier blanc cherche à nettoyer la ville qu'il convoite, dans le respect des lois. La passion amoureuse scandaleuse pour un milieu macho l'emportera-t'elle sur l'ambition dans ce champ de chausse-trappes? Serna est habile, et navigue avec maestria dans ce monde dont l'actualité s'étale chaque jour sous ses yeux, depuis qu'il est retourné vivre à Cuernavaca. Après avoir trouvé refuge à Barcelone lorsque son livre sur les milieux intellectuels lui avait attiré quelques ennuis. Sa verve et sa malice n'ont pas tari pour autant. Mieux, il joue avec des noms de journalistes, d'hommes politiques,de partis, que l'on a plaisir à reconnaître quand on connait la vie mexicaine. Et il développe de très belles pages sur l'amour, universel quelque en soit l'objet, trempé dans la mémoire des cours d'école et des différences de sensibilités. La traduction de François Gaudry reste au plus près du style Sernaïen passant de la causticité à la froideur, du réalisme sexuel à la rêverie la plus sentimentale. Excellente lecture

Published by pluiemexicaine
commenter cet article
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 12:45
Published by pluiemexicaine
commenter cet article
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 12:34

http://www.jornada.unam.mx/2016/09/05/espectaculos/a02n1esp

Published by pluiemexicaine
commenter cet article
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 18:06

http://www.youtube.com/watch?v=XiIxrC0-koA

Published by pluiemexicaine
commenter cet article
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 17:56

Juan Gabriel s'en est allé, le Mexique pleure
Obama a lui même déploré la mort le 28 août dernier de la star de la chanson mexicaine. De Michoacán le Divo est issu comme bien des grands noms d'un milieu très pauvre et orphelin de père, élevé en internat, (comme Rulfo). En sortant il a commencé à chanter dans les bars ne cessera de travailler la voix, la chanson le show. Écrira très tôt Noa Noa vendra plus de 100 millions d'albums.
Si le peuple mexicain s'est précipité à Garibaldi, sur les places, le web. On a écouté réécouté revu les plus émouvantes, celles liées à notre histoire, à la palette des sentiments. Que les chansons de Juanga ont visité. Et habité. Amour partagé, douloureux, ou tendresse maternelle. Ranchera et mariachi mais parfois gitane. Parfois mexicaine parfois universelle.
Certes tous ne succombent pas à son charme et le directeur de TV UNAM a dû démissionner car le mépris de la chanson populaire est aussi mépris de ceux qui l'aiment. Impropre aux intellectuels.
Les commentateurs du web ont surtout parlé de la chanson accompagnant les moments de la vie et sorte de tiers révélatrice.
Alors que lon naime ou non, il est possible d'écouter ce qu'elle dit avec justesse.

Published by pluiemexicaine
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 18:19

Je m'avisai de recevoir un ami en Europe pour quelques mois et en citoyenne respectueuse des lois de son pays je me rendis en mairie pour entreprendre les démarches. Un jeune employé territorial martiniquais me donna l'imprimé à remplir avec coordonnées, numéro de passeport, métier de mes invités. Les miennes aussi. Mais surtout une flopée de documents : Facture d'électricité avis d'impôts et contrat de location. Car à moins de 9m2 par personne ça ne marche pas. Enfin il me donna un rendez-vous pour rapporter tout ça. Et me dit de ne pas oublier d'acheter un timbre fiscal à 30€ dans un tabac. Je fis tout bien. Rapportai le dossier. Nouveau rendez-vous et la semaine suivante j'avais la fameuse attestation d'accueil. Pour qu'un mexicain puisse demander un visa il me faudrait lui faire parvenir paze DHL soit 60 à 90 € de plus.un coup de fil pour autre chose au Consulat honoraire m'appris heureusement que mes invitées touriste pourraient rester en Europe 3 mois sans attestation. Et que de surcroît leurs projets culturels échappe à cette contrainte! Ojala! Youpi. J'ai donc payé photocopies et timbre fiscal pour des prunes? Non une bonne expérience administrative! C'est bon à savoir �� ��⚓

Published by pluiemexicaine
commenter cet article
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 04:03

A Mexico il n'est pas rare que le chauffeur de taxi te parles de Kafka ou de la theorie des cordes, de politique russe, des premières exactions de dshh ou de cette jeune fille mysterieusement morte lors d'une fête entre gouverneurs à Cancun.
Celui-ci était ingénieur, cet autre travaillait dans une ambassade, celui-là était confiseur en Georgie (USA), celui-là fut ingénieur aéronaval à la feue Mexicana.
Idem au marché. Un anthropologue, un botaniste, un oncologue, vendent de l'eau, du vinaigre blanc, du café Legal, et l'avocat dirige un atelier d'ébénisterie.
C'est le Mexique. Sans retraites,sans salaires décents,sans aide médicale d'aucune sorte! Alors les vaillants chilangos se jettent dans l'aventure Survie.
Ils créent leurs job, inventent des objets, s'amusent à faire la nique aux politiques qui gagnent plus quObama ont des retraites en or après un mandat et ne fichent rien pour le peuple mexicain.
Celui-ci contre mauvaise fortune bon coeur et même très bon coeur. Diffuse cette joie profonde que nul ne peut lui dérober. Athée ou croyant,n'importe. Aimer la vie. Garder son humour fou et sa gentillesse séculaire.
Oui c'est cela le Mexique et pas ce qu'en dit TF1!

Published by pluiemexicaine
commenter cet article
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 20:32
Festival de primavera al instituto pedagogico

Por la primera vez de mi larga vida vi maestras con alas de mariposa! Tambien el profesor de arte escenico en chapulin el director en fotografa...y ciertos papas construyendo el cuento de sus sueños. Cuento infinito. Lleno de agua, arboles, sol...y animalitos vestidos de peluche, dragoncitos, ratones, dipodocus...y petirojo. Animalesbailando y cantando. En la mirada enamada de los padres. Al fin cada uno hizo su camino de moda y presentacion.seguia un lunch de comida simpatica llevada por las familias.

Festival de primavera al instituto pedagogico
Festival de primavera al instituto pedagogico
Festival de primavera al instituto pedagogico
Festival de primavera al instituto pedagogico
Festival de primavera al instituto pedagogico

Ese instituto pedagogico de nspiracion Piaget da class de atematicas como inges o sociologia. Eventos y talleres son de cididos por el cuerpo pedagogico y directoral. Asi el interior del cuerpos puede suceder alos personajes mportantes del mundoComo Marie Curie coexite con Benito Jusrez. El mercado prehispanico de Tlatelolco da facetas de la comidaarchelogica...y de ustensiles.Una formation con rigor y placer. Bajo la direcion de personas inteligentes muy preparadas y sabias. Una felicidad por los niños que pueden frequentar el lugar. A la sombra del Anahualcali. En un bario popular y simpatico.Gracias al equipo y a un padre por invitarme al inmemorable Festival de primavera

Festival de primavera al instituto pedagogico

Page facebook : centro pedagogico de Tenochtitlan

Published by pluiemexicaine
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 04:34
Toledo Duelo

Tu duelo es mi duelo Francisco. Tu duelo es nuestro duelo mexicano. Tu duelo es el duelo humano. De tanta violemcia tanta tortura, tanta desapariciones, tanta facismo, tan integrismo, tanto dinero usado por tontos humanos inhumanos. Tu duelo es duelo del dolor integral. Dolor de las madres, dolor de los padres. Dolor de hermanos, de hijos, de hijas buscando dia noche sus seres perdidos. Duelo de los vivos espantosos dolor de los muertos erantes de no tener sepulturas en ningun lugares. Sin tumbas ni flores. Sin canto ni rezo. Sin altar, sin dia, sin un cempazuchi!

Toledo Duelo
Toledo Duelo

Tu duelo es horor Francisco Toledo. Tu duelo es tierra inscrita en fuego. Tu duelo es sangre tu duelo es rojo, cenizas y urnas de amor y caríño. Porque tu duelo es arte del amor. Y arte humano y tu duelo hecho el humano mejor. En medio del duelo.

Toledo Duelo

Expo Francisco Toledo Duelo museo arte moderno Chapultepec. Ya termine. Me dicieron que las piezas iran aGuadalajara. Necesitaria llegar en todas capitales del mundo. Y sueño de tener urna de Toledo para mis cenizas.

Toledo Duelo

Excelente museo escenografia de una mujer.

Toledo Duelo
Toledo Duelo
Toledo Duelo
Toledo Duelo
Toledo Duelo

El gran artista no queda en su tore de marfil pero cura con cariño y vigilancia el ser humano. Asi eres Toledo.

Toledo Duelo

A ti Querido estimado Toledo, artista universal mayor, de parte de una francesa que te ama. Mexico DF, el 29 de marzo 2016.

Published by pluiemexicaine
commenter cet article