Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 09:26

 

 

Les attaques répétées contre les communautés zapatistes, celles du 2 mai à La Realidad comme celles plus récentes contre lesquelles le FRAYBA centre des droits de l'Hommes de San Cristobal de Las Casas a porté plainte, se déroulent toutes sur le territoire de Las Margaritas. Les suspects font partie du CIOAC syndicat d'agriculteurs liés au gouvernement, et le but annoncé serait la récupération des terres annexées par les zapatistes. En réalité le prétexte paraît trop mince!

Si l'on y regarde bien on trouve des projets miniers dans la région de Las Margaritas, des infos de 2012 qui disparaissent curieusement des sites gouvernementaux. En même temps le gouvernement rappelle que la terre peut appartenir aux zapatistes qui la travail mais que les ressources du sous sol sont au gouvernement. Une formule même très hypocrite du PAN et PRI réunis stipulant que ces récupérations de terres par les entreprises serait "un prêt d'intéret publc de la part des communautés indigènes" est un retour arrière sans précédent!

On sait que cet état est riche en Hydrocarbures et en richesses de toutes sortes. Mais il faut pour y accéder déposséder ceux qui y vivent et voient très mal la saignée de la forêt Landona véritable poumon mexicain. Les mines à ciel ouvert, les capatations d'eau nécessaires à leur fonctionnement, l'utilisation de produits hautement toxiques, quand les peuples ont tant besoin de l'eau pour leur surviie quotidienne, sont des crimes contre l'humanité. Ne pouvant faire accompagner les multinationnales le gouvernement fomente des violences par paramilitaires et utilise les jaloux en leur faisant croire qu'ils y gagneront. Faux! Tout ceci est cousu de fil blanc. La lutte sera certainement difficile et les communautés soudées sont les premieres atteintes pour tenter de les effrayer et diisperser. L'information sur ce sujet paraît fondamentale. Et la sympathie internationale toujours aussi vive a permis de réunir les fonds pour reconstruire l'école et l'hôpital de La Realidad.

Mais c'est une vigilance de tous les instants contre l'hydre capitaliste qui avec la privatisation de Pemex a trouvé un nouveau souffle.

 

Violences anti zapatistes, visées capitalistes?

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires