Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 10:00
Le Mexique réclame désespérément les 43 étudiants disparus

Et les esprits éclairés comme le Juriste Netzaï Sandoval ne croient pas à la version "crime organisé". D'autant plus que le maire d'Iguala,(état de Guerrero) commune où a eu lieu la disparition des étudiants est en fuite. La découverte de fosses communes contenant 27 corps, en cours d'investigation dans la même ville désespère la population mexicaine. Cet évènement au moment de l'anniversaire du massacre étudiant d'Octobre 68, et au moment où les étudiants de l'Institut Polytechnique sont par milliers dans les rues crée un intense climat d'angoisse et de révolte. Des manifestations étudiantes ont lieu en ce moment dans les villes mexicaines comme Puebla et à l'étranger. L'armée pacifique de l'EZLN prévoit une marche de solidarité, à ces étudiants d'école normale rurale qui se destinent à enseigner au peuple .

En décembre 2012 déjà lors d'une manifestation sur l'autoroute aux abords d'Ayotzinapa les étudiants de cette école normale avaient été pourchassés par la police fédérale qui avait fait des morts.

Chaque fois la revendication des tueries reste un mystère. Les ordres proviennent-ils du gouverneur de Guerrero, des maires locaux ou de plus haut? Y mêler le crime organisé laisse aussi entendre que les différents stades gouvernementaux ne maîtrisent rien ou seraient dangereusement liés à ce crime organisé. Et dans ce cas à qui peut se fier le peuple mexicain sur les investigations qui suivront ces assassinats?.

La découverte de fosses communes à Iguala et les dons d'ADN pour aider à l'enquête ne dira hélas peut-être pas tout de cette sordide répression.Ce qui fait dire à Alejandro Solalinde apôtre des migrants que le "Mexique est une immense fosse commune".

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires