Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 09:04

 

 

Pienso a vosotros madres y padres de jovenes desaparecidos

Aunque su desesperante esperanza

Frente ausencia tan horrifica

Jamas se puede compartir,

Pienso a soledad de cada madre,

De cada padre,

en medio de multidumbre en rabia

gritando Justiicia

Pienso a su vida volcando en la noche de Iguala

Cuando lo sabian los que deberian proteger

Pienso al espanto frente a tan incomprensible acto

Pienso a la rabia de los compañeros de sus hijos

Que no fueron con ellos a este momento

Y que desde buscan como vosotros la cara de sus amigos

Pienso al dolor de todas las madres mexicanas

De tosos los padres mexicanos

A quienes le robaron a sus hijos, pour nada.

Pienso a todos los que curan a hijos et no pueden concibir

Que arrancan a ellos una noche

Por causa oscura y sucia de poder,

Pienso a su dolor frente a comedia vergonzosa del poder

Para protegerse de su mirada

De su pregunta de Justicia

De su impotencia

De su dolor,

Pienso a hermanas y hermanos de jovenes estudiantes

Buscando si mismos el cuerpo de suyos

Porque poderosos no urgen

Porque no dicen nada

Porque mienten

Pienso al desierto del dolor de padres

Buscando sus hijos en estado asesino.

 

 

JE POURRAIS ETRE LA GRAND-MERE D'UN ETUDIANT D'AYOTZINAPA

Je pense à vous mères et pères des jeunes gens disparus

Même si votre désespérante espérance,

Devant une absence aussi terrifiante,

Ne peut pas se partager,

Je pense à la solitude de chacune des mères,

De chacun des pères, au milieu des foules en colère

Réclamant justice.

Je pense à vos vies basculant dans la nuit d’Iguala

En toute connaissance de ceux qui sont censé vous protéger,

Je pense à l’effarement de chacun

Face à cet acte incompréhensible,

Je pense à la rage des compagnons de vos enfants

Qui par hasard n’étaient pas là à ce moment

Et qui depuis cherchent comme vous le visage de leurs copains

Je pense à la douleur ravivée de toutes les mères mexicaines

De tous les pères mexicains

Qu’on a brutalement privé de leurs enfants

Pour rien !

Je pense à tous ceux qui élèvent des enfants et qui ne peuvent imaginer

Qu’on leur arrache un soir pour d’obscurs motifs de pouvoir

Je pense à votre douleur devant la honteuse comédie des pouvoirs

Pour se protéger de vos regards

De votre demande de justice

De votre impuissance

De votre souffrance.

Je pense à vous frères et sœurs de ces jeunes gens

Qui devez chercher vos frères vous-même

Parce que les pouvoirs ne se pressent pas

Parce qu’ils ne vous disent rien

Parce qu’ils vous mentent.

Je pense à la douleur des 43 parents

Recherchant leurs enfants dans l’Etat assassin.

Podria ser abuela de normalista Ayotzinapa

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires