Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 15:47

Goyo Pelcastre auteur dramaturge et metteur en scène a écrit là une pièce drôle et didactique sur le comportement politique. Servi par une merveilleuse troupe d'acteurs comiques , il a donné au théâtre de Coyoacan cette excellente pièce.tellement d'actualité.

La pièce commence à l'époque de Porfirio Dias et égrène les présidents qui se sont succèdé sur ce fauteuil présidentiel. Toujours obligés de se défendre contre des comploteurs souvent leurs proches militaires visant le même objet. Au moment de passer la main, dans les rares cas démocratiques, ils s'accrochent à ce fauteuil comme à un radeau et l'on assiste à des scènes de fétichisme politique.

Les seuls qui ne s'assoiront pas définitivement sur le fauteuil et malheureusement peut-être pour le Mexique ce sont Villa et Zapata. Emblèmes de la liberté truculente et dangereusement portés à la musique populaire et à l'humilté..

Comme les autres ils passeront par le photographe officiel mais n'assoiront pas la révolution. Hélas! Et l'on comprend alors la fragilité de ce qui a suivi. Toujours en représentation, jamais efficient,

La pièce menée rondement et ponctuée par ces séances photographiques et intermèdes de musiciens live, peut enseigner à de jeunes spectateurs et amuser ceux qui y reconnaissent la vision d'un monde politique de marionnettes narcissiques : hélas décidant de trop de secteurs de la vie des citoyens.

Goyo Pelcastre avec un sens aigu de l'histoire réjouit le spectateur et aiguise sa conscience : Fonction théâtrale un peu oubliée en Europe mais qui a encore vitalité au Mexique.

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires