Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 07:19
Quand l'Institut Electoral s'offre une porte-voix qui se couvre de pipi

Pratique les observateurs internationaux des élections ! Rigoberta Menchu (prix Nobel de la Paix 1992) a été invitée au Mexique dans cette période pré-électorale. Et la voilà, payée par l’INE, 10 000$ dit-on, qui va donner des leçons aux parents des Normaliens d’Ayotzinapa. Leur demandant de regarder la réalité en face. (Sous entendu criminalisant les activités politiques des disparus).

Quelle réalité, pour des parents dont les fils ont été enlevés depuis 8 mois peut-il y avoir, que de les chercher inlassablement et de crier au Monde cette terreur vécue par des milliers de mexicains, dans l’état de Guerrero et sur tout le territoire national ?

Peuvent-ils avoir envie de voter, quand tous les gouvernants en poste à tous les niveaux n’ont pas agi contre cet enlèvement dont ils avaient été avertis et n’ont toujours pas retrouvé de trace de 43 étudiants. C’est ce qu’on répondu les parents à ces allégations. Felipe Cruz, leur porte parole ayant aussi demandé à la Prix Nobel qu’elle « ne se mêle pas de ce qu’elle ne comprend pas" et qu’elle retourne dans son pays s’occuper d’élections. Quelle honte de la part de cette femme prétendument voix des indigènes, de vouloir faire taire des familles qui ne réclament que Justice et que l’Etat accomplisse ce pour quoi il est payé. Ignore-t-elle que les parents ont refusé l’argent offert pour oublier l’affaire ? Ignore-t-elle qu’on les promène de fosse en fosse sans rien leur apprendre de plus ?

Prix Nobel de la Paix n’étant pas garantie d’intelligence, il semble bien que Rigoberta Menchu se soit fait allégrement manipuler et ait oublié qu’on lui avait attribué son prix pour un travail auprès des plus vulnérables. Pas pour donner des leçons de citoyenneté à des parents harassés de chercher leurs fils.

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires