Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 14:36
DEFENDRE BEC ET ONGLES LE MAÏS NATIF MEXICAIN

Contre les géants du transgénique (associés souvent aux organisations agricoles gouvernementales) , les associations de petits producteurs mexicains se battent pour préserver leur dizaine de variétés de mais originaire. En deux ans ils ont déposé 93 contestations devant une cour de justice et 22 procès qui ont réussi à faire interdire pour un temps les graines transgéniques de Monsanto et consorts.

Mais il s’agit d’un travail acharné et constant. Car les petits producteurs ne reçoivent pas d’aides, lesquelles vont aux gros producteurs dans les régions du nord qui acceptent les OGM. Pire, ils sont souvent chassés de leurs terres par la violence de paramilitaires employés par Monsanto pour répandre un climat de terreur. Après quoi il est facile de réquisitionner ces terres abandonnées. Et bien sûr entre ceux qui travaillent dans ces entreprises et leurs collègues, parfois de la même famille, la division est facile à porter.

Les arguments des firmes sont l’éradication de la faim, le travail pour tous et leur technique faire passer les contestataires pour des paranoïaques ignorants et aux arguments sans fondements scientifiques. Leurs moyens sont démesurés et des « humanitaires » colonisateurs comme Bill Gates abondent dans leur sens ! Hélas.

De l’autre côté les associations de Droits indigènes, droits de l’homme, des évêques et des prêtres, comme Raul Vera ou Solalinde et jusqu’au Pape François avec son encyclique qui voient bien l’action de ces loups dans la bergerie de la planète. Des intellectuels et des artistes comme Francisco Toledo à Oaxaca ne perdent aucune occasion de rappeler les vertus nutritives du maïs natif.

L’Europe qui se contente souvent d’une manif par an devrait prendre modèle sur cet acharnement judiciaire, finalement efficace. Le petit contre le grand ! Michel Serres le Philosophe annonce la victoire du petit. Pierre Rabhi a aussi cette vision. Et d’autres en Inde notamment depuis longtemps.

On ne parle jamais de terrorisme à propos de Monsanto mais c’est bien ce que l’on devrait dire, surtout quand il s’associe au géant européen des pesticides Syngenta, comme c’est le cas actuellement. Les empoisonneurs de planète ont encore de beaux jours mais en face, déterminée, veille l’armée des ombres.

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires