Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 13:52

belartes in.

 

Sur le Parvis de Bellas Artes les amoureux se donnent rendez-vous. De là on part déguster le café à la Gabi's où on reste enlacé sur les murets, au milieu des parterres rouge et vert. Sur les marches des grappes de jeunes gens. Des expositions de sculpture y tournent.

Décor d'idyllles ou d'idoles, le rêve du président Porfirio Diaz, fasciné par les palais culturells européens. Il en confie en 1904 le projet à l'architecte italien Amado Boari. Hélas l'aventure s'interrompt en 1910 : Révolution Mexicaine oblige ainsi que récession des matériaux. Boari rentre chez lui en 1916. Il avait réalisé l'enveloppe extérieure. En 1930 Fédérico Mariscal est chargé de reprendre les travaux. Pour notre plus grand plaisir car le style s'en ressent. Un magnifique escalier central serti de bois et marbre acajou. Des galeries abritant les grands muralistes et artistes ou des expositions temporaires. Actuellement portraits de famille de Picasso. Ou Escher. Expositions photos La femme dans la photo. Les salles de spectacles abritent le fulgurant Ballet Folklorique Amalia Hernadez . Reçoivent les orchestres de chambres et opéra bientôt la "Cavallera rusicana" ou le Requiem de Verdi. On y rend les hommages post-mortem : Il y a quelque temps mon vénéré Granados Chapa, récemment Daniel Sada ou Segovia. Car l'Art contemporain n'en est pas absent : Forum des Musiques Nouvelles en juin prochain. Des ateliers, dans les 7 arts.Une librairie plutôt bien fournie. Une brasserie, un peu chère pour la plupart des mexicains (mais à la portée des touristes).Des serveurs, discrétion "grande maison". Le blanc damassé des tables et les verres à vin aux reflets de ce bijou. Un chocolat onctueux. Indispensable après le choc du Cuauthémoc de Siqueïros avec son bonnet phrygien(!) qui sembe jaillir du mur pour s'écraser sur vos genoux.

Ma passion pour cet artiste violent est telle qu'il m'aurait même fallu un mezcal la première fois!

Récemment, le 10 janvier, les tarifs d'entrée ont augmenté de 10%, passant à 43.00 pesos = 2,50 €. L'augmentation a touché l'ensemble des Musées de beaux Arts de la capitale.

On ressort prendre le frais sur le parvis, et pour voir le dessus du dôme de Bellas Artes on peut grimper au 8 ème étage du magasin Sears. Pas moyen d'accéder à son minuscule bar terrasse, il suffit de se poster aux fenêtres rayon literie. Et on peut essayer un cochon (matelas) pour se remettre de tant d'émotions artistiques.bellasartes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires