Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 14:26

 

 

 

Après une période de sécheresse la pluie revient sur le Mexique.

Les bulletins météos pour l'état de Sonora touché durement par une année sans pluie pour les Canyons du Cuivre des Tarahumaras, le Chiapas, le district fédéral se montrent réjouissants : La tornade Bud apporte avec elle l'eau bienfaisante.

De quoi faire fleurir le désert? Heureux ceux qui assisteront à ce phénomène valant tous les évènements festifs du monde.

 

C'est donc une période verte, fleurie, fructifère qui commence.

 

Politiquement c'est la tornade électorale qui se prépare.

Avec Sicilia qui dialogue avec les candidats en les houspillant ferme et en les sommant de se déclarer ouvertement -témérairement-pour la Paix, la réparation aux victimes, la fin de la militarisation tout terrain dans la lutte anti-narco.

Quant à lui sceptique il se déclare en faveur du vote nul et ne veut prendre parti.

Grand ramdam chez des sympathisants de son mouvement pour la Paix Dignité et Justice MPJD favorable à Andrès Manuel Lopez Obrador, candidat battu de manière contestable aux élections de 2006!

Les intellectuels du Mouvement de Rénovation Natiionale MORENA, ne comprennent plus Sicilia. Ne le suivent plus et se renfrognent faisant quasiment de Sicilia leur bête noire, et donc comme le dit J. Roblès Maloof sur Twitter "se trompant d'ennemi".

Même la femme d'Obrador prend la parole, évidemment elle ne va pas accepter les critiques d'"intolérance" lancées par le père d'un fils assassiné à son candidat bien aimé. On la comprend. Si on pense qu'on ne doit jamais adresser de critiques en public que les hommes et femmes publics détestent cela l'associe à des esclandres, à des injures auxquelles leur intelligence souvent limitée dans le registre de l'humain ne sait pas répondre.

C'est trop, c'est prophétique, c'est indécent! Jérémien dirais-je.

C'est Sicilia, irréductible, intelligent et sensible, auréolé de douleur et d'intransigeance nécessaire.

A 1000 miles du politique, mais n'échappant pas au jugement politique puisque son attitude libertaire se matisse d'impérieuse efficacité. Et qui peut être en fait trop aux yeux de beaucoup.

index

 

Pas pour les habitants des Chiapas, de Guerrero et ailleurs dont les gouverneurs ou députés PRD leur font subir mille tracas, emprisonnements, morts, enlèvements. Qu' AMLO ne devrait pas cautionner, mais dont il a besoin du soutien.

Si AMLO se désolidarise de ses quelques étais il ne passera pas, même avec l'aide des étudiants en colère. Même avec les votes des mexicains de l'étranger très majoritairement favorables-sur les réseaux sociaux!

C'est compliqué. C'est le Mexique. C'est la vie!

C'est aussi la mort, ces 50 000 morts et cela nul ne devrait l'oublier dans ses combats. Dans ses choix.

 

C'est Hollande l'homme Normal qui va rencontrer au Mexique à Los cabos "les élites"du G20. Saura il parler fermement. Profiter du lieu pour se faire un peu prophétique devant le président Mexicain du G20?

 

C'est la presse française qui en raison des 5 journalistes mexicains assassinés récemment  met enfin en branle sa carapace tortuesque. Le Monde et les autres parlent de violence inquiétante. 5 journalistes font plus que 50 000 inconnus, phénomène banal toujours attristant.

 

Et puis il y a la pétition devant la Cour Pénale Internationale du président mexicain actuel pour tous ces morts. Un modèle sur lequel on pourrait traduire Bachar El hassad et son complice Poutine.

Oui il se passe aux Mexique des évènements qui pourraient, comme les étudiants de Colima, de Monterrey, et d'ailleurs réunis sur la place de Tlatelolco (des trois Cultures) faire fleurir le désert. Essaimer comme jadis. Mieux que jadis. Et même pacifiquement.

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires