Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 13:21

005 

Le matin avant de partir je me laisse bercer par Radio UNAM. L'émission Plaza Pùblica de Granados Chapa me donne à penser. Ce Voltaire mexicain, intransigeant journaliste mais dont le sourire très doux n'a rien à voir avec le sardonique français, épluche l'actualité politique. Des pauses musicales choisies en fonction de l'actualité et de son humeur. J'y découvre des perles de la chanson mexicaine.

Ce jour-là comme Roberto Cantoral compositeur vient de mourir il passe ses chansons interprétées par Pedro Vargas.

Aussi je tombe dingue de ce bijou de sens qu'est El Reloj.

"Reloj deten tu camino" .

Le brillant journaliste, et nous tous, souhaitons que le temps s'arrête, no? 

Que ne voudrait-on pas retenir d'ailleurs! les êtres, les sentiments, les mots...tout ce qui a pour principe la fuite. La vie. Mais retenir la vie c'est la faire mourir.

"Deten el tiempo en sus manos"

Et de cette angoisse existentielle, de cette angoisse d'amant, Cantoral fait une chanson inoubliable!

Merveille du paradoxe de la création artistique, de la création humaine.

El Reloj

Le traduire par montre, réveil, horloge (cette dernière est plus proche phonétiquement) ne me satisfait pas. Il manque l'attaque dynamique du R. "Reloge" mot valise irait mieux, mais sans la Jota c'est bien plat!

Je trouve péniblement un disque de Cantoral chez Mixup. Mais la voix de Vargas aux graves sensuels me semble bien meilleur. L'auteur compositeur n'est pas toujours le meilleur interprète.

Enfin de retour en France je trouve Pedro Vargas sur YouTub et je vous glisse ici les coordonnées

YouTub. Pedro Vargas El reloj.

Que precioso!

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires