Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 16:07

P1060196


Jeudi soir vers 20h30 Bernardo Vasquez a été assassiné à bout portant de deux balles de 9mn. Son frère Andrès et une autre militante ont été aussi blessés. C’est la deuxième fois en deux mois que des défenseurs ruraux de l’environnement sont abattus à San José Del Progreso dans l’état de Oaxaca. Les agresseurs sont les mêmes sbires de la milice locale à la solde de la filiale de Fortuna Silver, l‘entreprise Cuzatlan.
Celle-ci a entrepris une exploitation minière depuis 2008 en toute illégalité, puisque contre l’article 169 de l’OIT, la population indigène vivant sur le territoire n’a été ni informée, ni consultée sur le projet.
Vu les dégâts sur l’eau, les nappes phréatiques, la végétation, commis par ces mines d’argent, et pour défendre leurs droits les plus fondamentaux à la santé et à la représentation, les populations ont demandé dès 2008 une enquête de conformité et la publication de tous les contrats, permis, accords signés par les autorités des trois niveaux de l’Etat. Fédéral, estatal et municipal, avec l‘entreprise minière.
Le 14 mars 2009, Regroupés en Coordination des peuples de la vallée d’Ocotlan (COPUVO) et sans réponse à leurs légitimes exigences, ils ont décidé de fermer pacifiquement les installations minières pendant deux mois.
Le 19 juin 2010 tandis qu’ils manifestaient sur le chemin local que prétendait utiliser la mine pour ses activités, ils se sont heurtés à la fameuse milice porteuse d’armes de calibre R 15 (exclusivement réservées à l’armée). Le maire de San José del Progreso a alors été tué, ainsi qu’un des conseiller enlevé et battu à mort. Ils s’étaient prononcés en faveur des exigences de la coordination.
Le nouveau responsable municipal est semble t-il beaucoup plus accommodant. Et la milice à la solde de l’entreprise et de la commune qui bafouent les droits premiers, s’est octroyée le nom d’ « Association civile de San José, défendant ses droits ». Et le 19 janvier dernier, ils ont abattu Bernard Mendez Vasquez et blessé sa compagne Abigaïl lors d‘une manifestation pacifique.

Très inquiets de cette hécatombe au profit d’intérêts canadiens et locaux,
Les populations ne veulent que faire reconnaître leurs droits et pouvoir vivre dignement.
Ce ne sont pas les dirigeants canadiens de l’entreprise ni les actionnaires qui verrons leurs enfants atteints de cancers et malformations dus à l’usage de cyanure et autre produits de très haute toxicité!
La Coordination connaît par ailleurs les responsables directs et « intellectuels » de ces meurtres qui se promènent en liberté. Elle demande l’inculpation de : Artemio Lidio Muño Vasquez, membre de la milice, Amador Vasquez Gomez syndic municipal,  Albindo Gomez Rodriguez et d’autres éléments de la  police municipale, acteurs directs de la mort de  Bernardo Mendez.
Réclamant Justice et Dignité. Et fin de la répression contre les défenseurs du milieu ambiant.
« La mine ment en prétendant apporter le progrès, elle apporte la mort! »
Répète le communiqué de la Coordination des Peuples de Ocotlan. Car ce n’est pas seulement la qualité de leur milieu ambiant qu’ils défendent mais celui d’une douzaine de sites miniers dans l’Etat de Oaxaca, en exploitation ou projet par des compagnies canadiennes.
« Assez de la complicité gouvernementale avec l’entreprise minière Fortuna Silver INC. »
« La Mine non, l’eau Si! »
« Non à la mine, oui à la vie! »

Note : Sous le titre Mexican mining industry « digging its way in the world »
le numéro de Mars de la revue officielle Mexico Negocios a pour thème les investissements miniers au Mexique. Notamment canadiens (p11) « grâce à de larges réserves minières » (P27). "un large avenir s'ouvre pour les investisseurs canadiens au Mexique"
Liste minutieuse et éloge des facilités d’investissements « 11, 5 billions en 2010 » (p.30). Simplicité des relations avec le gouvernement par l’organisme Camimex.
Et bien sûr le respect environnemental et la qualité des conditions de travail des employés : « take care of safety and environment » (p.29)
Les photos aux couleurs magnifiques montrent des carrières roses et des machines jaunes. Bien sûr rien sur les utilisations et normes chimiques ni sur les populations locales.

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires