Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 15:17

LE MEXIQUE FETE SES MORTS A PARIS

Le 2 novembre, au Théatre de Verre rue de la Chapelle dans le 18e, le groupe des citoyens mexicains de Paris a fêté à sa manière le Jour des Morts.

La salle ornée de banderolles de papier découpé réalisés en ateliers, et même d’une affiche du spectacle de Zingaro, où Antinea a rajouté une exigence première la Paix.

Avec des fleurs, œillets d’Inde, là-bas « fleur de Xolipotli », Dieu des Morts aztèque. Des pieds d’alouettes, des roses, de petits chrysanthèmes, des fruits, des « calaveras » têtes de morts inventives en terre ou en pâtisserie, des squelettes nonchalants, aguicheurs, côtoient la vierge de Guadaloupe. Des offrandes petits pains ronds, carafes, friandises.

Mais ici aussi des photos de personnes assassinées au Mexique des rubans nominatifs. Des textes et des poèmes.

Par terre, accessible aux enfants, ou nécessitant de s’agenouiller, une colombe blanche dans un panier en forme de berceau commémore l’assassinat des 49 petits d’une crèche.

Au mur la photo de Zapata rappelle la lutte incessante des paysans mexicains pour garder leur terre contre les lobbies étrangers, du pétrole, des mines, de l’aviation, des autoroutes. Les communautés indigènes encerclées, emprisonnées, qui veulent défendre la Terre Sacrée payent un lourd tribut au capitalisme.

La répression reste d’actualité, malgré l’impact des mouvements pour la Paix et la Dignité : La veille du 2, la manifestation 2011-11-02 19.30.01des Indignés de Ciudad Juarez a été réprimée et une trentaine de personnes emprisonnées. (Aujourd’hui libérées sous la pression nationale et internationale).

Dans l’après midi des enfants du quartier viennent colorier des calaveras avec leur animatrice. On est mercredi. Vers le soir arrivent ceux qui travaillent, étudiants, chercheurs, parents.

Manuel Ulloa metteur en scène annonce une minute de silence devant l‘autel, avant projection d’une vidéo relatant la Caravane de la Consolation conduite par Javier Sicilia et des familles de victimes à la rencontre d’autres familles, jusqu’à Juarez le 12 Juin 2011.

Cette vidéo souvent difficile à soutenir met en contact avec des pères, mères, frères et sœurs, en deuil. Commémorer n’est pas seulement une fête joyeuse des Mexicains c’est aussi communier à l’insupportable des vivants.

Les larmes et la souffrance ne sont pas du folklore et les 6 exigences de résolution des crimes de fonds d’aide aux familles restent à réaliser par le politique.

Ensuite vient la musique d’un groupe de Veracruz. Dans la cour fumet de chocolat chaud et excellent Mole réalisé par Marie Cruz. Le petit noyau, la cheville ouvrière se relaye aux stands. Expliquant, racontant. Ils ont déjà tenu deux jours une manifestation identique à Montreuil. Au milieu des étudiants en journalisme filment, cherchant à capter l’essentiel. A comprendre. Rêvant d'un mythique Mexique qui attire tant de français.

Je retourne vers ma province, heureuse d’avoir foulé les lieux où est venu dialoguer dans l’été, le Poète en deuil Javier Sicilia. Je pense à lui aussi dans cette fête où tout un peuple cherche à transformer en douceur le souvenir des aimés.

Mais n’oublie pas la lutte.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires