Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 16:21

Necesita proteccion a tod@s periodistas en el territorio mexicano!

 

L'Assassinat de Gregorio Jimenez de la Cruz a Veracruz jeudi dernier (selon les légistes) relance le problème de la protection des journalistes et reporters au Mexique. La liberté de presse est malmenée et le Mexique est le 7 em du monde les moins regardant en ce domaine :

86 journalistes tués + 20 disparus, dont 25 uniquement à Veracruz.

 

Le procureur de Veracruz prëtend que notre confrère a ete tué par un delinquant payé 20 000 pesos par une tenancière de bar sur lequel le journaliste nourrissait des soupcons d'enlèvement: Celle-ci le menacait regulièrement mais nul de la police de Veracruz ne semblait s'y intéresser.

En raison du nombre effarant d'assassinats dans cet Etat, 25 sous deux gouvernements précédents et 3 depuis le début de cette mandature, on ne peut que s'inquiéter de ce que le mythique port de Veracruz soit pris d'une fièvre d'elimination et de volonté de baillonner la verité sans scrupules d'aucune sorte et surtout pas de Droits fontamentaux à l'information.

La famille de Gregorio ne croit absolument pas à la version officielle bien que le séide auteur du crime ait été arrèté par hasard en cherchant à quitter la ville. Le fils aìné du Journaliste insiste : "On ne doit pas parler de vengeance personnelle mais bien d'assassinat pour empècher toute investigation" et faire taire son père.

L'ONU, comme le CPJ s'offusquent et demandent eux aussi des moyens de protection. Et si la famille de notre confrère a été mise à l'abri, on peut estimer la mobilisation bien tardive!

Notisur et El Liberal del Sur sont en deuil une nouvelle fois. Mais que font les organismes de presse eux -mèmes pour protéger leurs employés? On peut parler de la profonde solitude des menacés et de leur angoisse qui les pousse à boire, fuir leur pays, leurs famille et parfois se suicider.

Une journaliste espagnole de Ciudad Juarez dont je tairai le nom se déplace uniquement sous escorte lorsqu'elle enquète: Pourquoi les étrangers sont ils mieux protégés que les journalistes mexicains? Notre vie à tous n'a-t-elle pas le mème prix?

EPN président mexicain qui va de ci et delà pour promouvoir son pays semble bien muet sur ce sujet crucial. Quant à ses amis gouverneurs du Chiapas et de Guerrero dont la Jornada elle mème ne passe pas un jour sans publier une photo, ils devraient eux-aussi ètre attentifs aux enlèvements et assassinats de tous les defenseurs des droits sur leur territoire. Quel touriste viendra à Palenque ou Acapulco si une campagne d'information internationale discrédite ces Etats sur le chapitre de la liberté et des droits fondamentaux?

En tout cas si le Mexique veut s'aligner au rang des démocraties, il a du chemin à faire en ce domaine particulièrement.

le texte de la CPJ peut se consulter sur le net: http://cpj.org/es/2014/02/ataques-a-la-prensa-en-2013-mexico:php (lien ci-dessous)

link


Lire sur la Jornada d'aujourd'hui ce qui concerne GREGORIO JIMENEZ DE LA CRUZ

http:// www.jornada.unam.mex

link

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires