Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 17:42

En descendant du chateau de Chapultepec où l'exposition Zapata n'a hélas pas commencé, je me laisse bercer par l'air doux. Au dessus de nous les palmes légères d'un arbre aux grains roses comme le poivre.

Nous commentons notre visite, de ce Chateau qui fera l'objet d'un article complet.

Une famille très nombreuse de trois générations, nous a demandé de la prendre en photo. J'ai aimé les regarder se resserer devant la balustrade. Beaucoup d'enfants accompagnaient leurs parents dans cette visite dominicale. Les familles mexicaines amènent beaucoup leurs enfants dans les musées. C'est là aussi que j'ai senti l'ombre de Louis XI, le poids du costume de la Duchesse Anne, la taille des chevaliers et l'odeur fumée des hommes de Néandertal. Et l'Histoire de l'Art et le goût des herbiers....Et, et, et...

Le lieu bruissait d'admiration pour les meubles français, style Boule, les pianos anglais, la salle de bain de l'impératrice Carlota devenue celle de la maîtresse du Président de la République. Princes et princesses tapis dans nos enfances s'égayaient ici.

Nous sommes joyeux et légers. D'ailleurs lorsque nous sommes tous les trois, deux du même âge, s'opère une dynamique intellectuelle, sensuelle, amicale. Quelque chose entre musique et champagne.

 

Je cueille un rameau de cet arbre.

- Qu'est-ce que c'est?

- Pirul! répondit S.

- Pirul arbol que no sirve na d' arder, no? dit T.Plein de réminiscences, de celles que font lever les chansons.

Et S. se met à chanter Leña de Pirul.

(prononcer Piroul pour la douceur de la rime)

 

Pobre leña de pirul

que no sirve ni par arder2011-05-31 18.06.05

pobre leña de pirul

que no sirve ni par arder

no mas par hacer llorar 

 

Pauvre rameau de Piroul

qui ne sers même pas pour le feu

Pauvre rameau de piroul

qui ne sers ni pour le feu

juste pour faire pleurer!

 

- Il s'agit d'une chanson de dépit amoureux, m'explique S.  On ne lui parle de lui que pour la faire pleurer, pour l'entendre se plaindre. Combien cela coûterait pour qu'il s'en aille plus loin, pour qu'il la laisse en paix. Lui qui d'échec en échec amoureux cite son nom. Pauvre rameau de Piroul qui ne sers à rien...

- Même pas pour faire du feu!

- A une époque où le bois pour le feu était important pour la cuisine.

-Et pour se chauffer!

Pourtant ce rameau de Pirul dans mes mains dégage un parfum envoûtant.

Je badine :

- Il y a des hommes qui ne servent à rien, mais qui sentent si bon!

Piroul piroul, quand tu nous tiens!

 

Pour écouter cette chanson par la voix ranchera un peu rauque et pleine de dépit par la belle Lola Beltran :

http://www.youtube.com/watch?v=5C5oF2ffF1o

 

et pour écouter simplement

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires