Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 09:46

juarez

Les ossements de trois jeunes filles disparues entre 2009 et 2010 auraient été retrouvés par le gouvernement de l’Etat de Chihuahua ce mois-ci, alors que des sources confidentielles au Los Angles Press dénonçaient la découverte des corps dès le 29 novembre dernier .
Aussi les Mères des jeunes filles et leurs familles ont débuté un sit-in devant le gouvernement. Elles ne partiront pas tant que le Gouverneur Duarte ne sortira pas présenter ses condoléances aux mères de Jessica Garcia 17 ans, Andrea Guerrero 15 ans et Lizbeth Aorle 17 ans.
Les restes auraient été retrouvés ensemble sur la commune de Praxedis de Guerrero(vallée de Juarez). Dans un quartier proche du cimetière où les habitants évoquent depuis longtemps « des sacrifices de jeunes filles, » dans une élégante maison très identifiable. Mais jamais aucune enquête officielle n’a été entreprise. Et celui qui a voulu le faire a été menacé de mort.
Pourtant de nombreux corps ont été découverts à cet endroit. Dont celui de Yasmin Villa seulement 13 ans!
Les Mères exigent donc des preuves circonstanciées sur ces ossements et sur le nombre de corps de femmes présents à la Morgue. Elles veulent pouvoir étudier ces preuves et identifier les ossements. Et exigent donc un audit indépendant.

Mais les défaillances du ministère ne s’arrêtent pas là : Prétendant que les jeunes filles disparaissent « de leur plein gré », et qu’elles n’ont pas un profil « à haut risque » on n’actionne pas le « plan Alba » qui lancerait les recherches dès 24h d’absence. Et mettrait en marche la coordination de tous les niveaux de police du Mexique : Fédéral, estatal et municipal.  En repoussant l’alerte à 72h on diminue considérablement les chances de retrouver les disparues.

Les jeunes filles toutes en demande d’emploi « portaient des enveloppes jaunes » contenant leurs données. elles se rendaient au même endroit du centre ville et sont passées par les mêmes rues « à haut risque ». Enfin elles avaient sensiblement le même type et âge. Signale l’avocate qui assiste l’association des Mères et Familles de filles disparues.
Les Mères, familles et militantes contre les féminicides de Juarez, condamnent unanimement ces graves omissions.

Une sœur a mené l’enquête elle-même.
Devant la défaillance de l’Etat, Alexandra, la sœur d’Andrea a enquêté elle-même avec son fiancé. Se mettant eux-mêmes en danger, ils se sont rendus dans le centre ville de Juarez là où avaient disparu leur sœur enceinte. Ils ont interrogé maison par maison. Et des témoins ont avoué avoir remarqué les jeunes filles. Mais le gouvernement prétendant que la mort d’Andrea venait d’un « règlement de comptes » n’ont pas suivi ces pistes. Ils auraient sans doute pu remonter toute la filière!

Les Mères ont diffusé un communiqué officiel sur les réseaux sociaux, suivi d’une liste de jeunes filles disparues.


COMMUNIQUE DES MERES DE FILLES DISPARUES

Au Gouverneur de l’Etat de Chihuahua
A la Communauté internationale des droits de l’Homme

Eu égard à la violence féminicide dans notre ville et à l’accusation de la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme contre l’attitude du Mexique, les Mères et Familles de filles disparues et la Le Réseaux Femmes de Ciudad Juarez, annonce :
Nous maintiendront un siège permanent jusqu’à ce qu’on nous ai donné une réponse valable aux exigences suivantes

1-Nous exigeons que le gouverneur de l’Etat de Chihuahua Cesar Duarte Jaquez présente en personne à Madame Maria Garcia ses condoléances pour l’assassinat de sa fille Jessica Leticia Peña Garcia et qu’il reconnaisse les déficiences de l’enquête dans cette affaire.

2-Nous demandons la présence de Marislea Morales Procureur général de la République et du ministre de la Justice de l’Etat Carlos Manuel Salas pour décider d’actions de coordination entre l’Etat et la Fédération dans les enquêtes sur les assassinats de femmes, délits attribués au crime organisés.

3-Nous exigeons qu’on nous donne des preuves fiables et circonstanciées des enquêtes réalisées. Pour que les Mères et familles de Filles disparues les analyse et approuvent.
Afin que clea puisse accélérer le Processus d’Identification humaine et aboutisse à un processus de chaîne de surveillance.


1. Sra. Olga Esparza y Sr. Ricardo Alanis, mère et père de Mónica Janeth Alanis Esparza, disparue le 26  mars 2009.


2. Sra. Norma Laguna, mère de Idalí Juache Laguna, disparue le 23 février 2010.


3.   Sra. Luz leena Muñoz, mère de Nancy Ivette Navarro Muñoz, disparue le 13 juillet  2011.

 
4. Sra. Ana Culelar, mère de Jessica Ivonne Padilla Culelar, disparue le 07 de juillet  2011.


5. Sr. José Luís Castillo y Sra. Martha Rincón, padre y mère de Esmeralda Castillo Rincón, disparue le 19 mai 2009.


6. Sra. Juana Ibarra, mère de Grisleda Espinoza Ibarra, disparue le 08 mars 2011.


7. Sra. Silvia Rosas, mère de Grisle Paola Ventura Rosas, disparue le 22 de juin 2011.


8. Sra. Bertha Castillo, mère de Brenda Berenice Castillo García, disparue le 06 janvier 2009.
9. Sra. Consuleo López, mère de Grisleda Morua López, disparue le 13 avril  2009.


10.  Sra. levira González, mère de Perla Ivonne Aguirre González, disparue le 21 juillet  2009.
11.  Sra. María García, mère de Jessica Leticia Peña García, disparue le 29  mai 2010 y entregada asesinada le 24  février 2012.


12.  Sra. Inocenta Ceballos, mère de Vianca Olegaria Loera Cevallos, disparue le 13  février  2009.


13.  Sra. Karla Castañeda, mère de Cinthia Jocabeth Castañeda Alvarado, disparue le 24 octubre  2008.


14.  Sra. Evangleina Arce, mère de Silvia Arce, disparue le 08 mars 1998.


15.  Sra. Irma Vargas, mère de Marislea González Vargas, disparue le 26 mai 2011.


16.  Sra. Susana Montes, mère de María Guadalupe Pérez Montes, disparue le 31 janvier 2009.
17.  Sra. Yolanda Sáenz, mère de Brenda Ivonne Ponce Suárez, disparue le 22  juillet de 2008.
18.  Sra. Rosa Ramírez, mère de Diana Rocío Ramírez Hernández, disparue le 04 avril  2011.
19.  Sra. Norma Ibarra, mère de Fabiola Alejandra Ibarra Chavarría, disparue le 02 juin 2011.
20.  Sra. Leticia Leal, mère de Leticia García Leal, disparue le 17 de novembre 2011.

 

21.  Sra. Carmen Cardona, María de la Luz Hernández Cardona, disparue le 26 septembre 2011.
22.  Sr. Juan Manule Martínez, père de Brianda Cecilia Martínez Gutiérrez, disparue le 15  juin 2011


Merci de diffuser ce communiqué
En espagnol sur le site http://carmugosociologico.blogspot.com/2012/02/comunicado-sobre-feminicidio-y.html link
On y trouvera la liste des groupes impliqués et les adresses mail.

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires