Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 17:49

juarez Le gouverneur de Chihuahua Duarte a consenti à rencontrer les Mères et familles de Filles disparues hier. Mais ses explications ainsi que celles des fonctionnaires des ministères concernés n'ont pas vraiment convaincu les Mères et militantes.

En effet s'il a annoncé la dissolution du service d'enquêtes sur les personnes absentes et la punition des fonctionnaires responsables d'omission, lenteurs et falsification de preuves, il n'a leur a donné aucune preuve fiable sur l'identification des ossements retrouvés. Sous le prétexte que sur des corps exposés au soleil il serait plus difficile de prélever l'ADN.

Parmi les mesures annoncées, le remplacement de l'ancien secrétariat défaillant par la création d'un secrétariat de genre, spécialisé dans les disparitions et féminicides, "disposant d'experts de haut niveau". En revanche il a été proposé aux Mères "Un tour à la Morgue"(Sic!) afin de leur faire connaître de toutes les étapes d'identification.

A la question du nombre de femmes présentes à la Morgue n'est que de 5 en plus des trois adolescentes Jessica, Lizbeth et Andréa. Par rapport aux 200 disparues comptabilisées par les Mères, ce résultat signe le manque d'engagement des pouvoirs publics.

Selon Francesca Galvan l'avocate qui soutient l'association des Mères "le ton des réponses a choqué". Mais surtout le manque de cohésion entre les trois niveaux de police et de justice. La juriste signale que "ce n'est pas la première fois que les autorités mentent sur des enquêtes et des preuves". Par ailleurs "en ne faisant pas son travail le gouvernement a donné libre cours aux criminels qui devenus de plus en plus violents, ont eu le temps de peaufiner leurs méthodes d'enlèvements et d'assassinats".

Le manque d'experts légistes paraît abérrant. Et il serait important d'avoir affaire à des médecins légistes indépendants.

Les condoléances présentées par Duarte à Maria Garcia, mère de Jessica va permettre de commencer une veillée funèbre devant le bâtiment du gouvernement, avant les funérailles.

Mais tout cela ne saurait guérir la douleur de ces famille et de ces Mères qui souhaiteraient plutôt le retour de leurs filles à la maison. Seule la punition des vrais coupables, serait un gage gouvernemental valable qui leur permettrait de commencer leur deuil.

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires