Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 17:28

patishtc3a1n

 

Cet homme souriant qui ouvre un cadeau d'anniversaire fête ses 42 ans et ses 4686 jours de prison.

Le professeur Alberto Patishtan est un des plus anciens prisonnier politique mexicain. Indigène Tzotzil affilié au mouvement zapatiste il a dénoncé la corruption municipale au temps de sa liberté. Cette défense des droits du peuple et de la communauté à la rigueur de ses représentants, lui a valu une dénonciation du représentant municipal en question. Elu du PRI le parti actuellement de retour au pouvoir après une courte interruption.

A l'époque des paramilitaires de tout poil luttaient contre l'EZLN dans les Chiapas. Envoyés pour la plupart par l'Etat Fédéral et les potentats locaux aux intérêts prèts à tout. Les indigènes étaient alors appuyées par des prètres conscients des injustices par trop flagrantes. Le 22 décembre 97 Lors d'une réunion de prière pour la Paix de la communauté Les Abeilles dans la petite église d'Acteal un groupe paramilitaire a massacré 45 personnes : 21 femmes dont 4 enceintes, 15 enfants, 9 hommes.

Le gouvernement d'Ernest Zedillo pouvait s'honorer de cette hécatombe d'ennemis! Il parla vaguement de "sauvages". Comme si depuis la Conquête espagnole rien n'avait évolué. Justifiant par là l'action zapatiste visant à protéger la dignité des communautés.

Des Indigènes furent accusés. Et parmi eux, Alberto Patishtàn qui n'était pourtant pas là. Et put le prouver. Mais comme cela se pratique trop souvent, des armes furent entreposées chez lui. Et l'élu du PRI le dénonça.

Comment se débarasser d'un coup d'un lot d'indigènes et d'un adversaire intelligent.

Après des interventions diverses la plupart furent enfin libérés. Mais preuve d'un acharnement personnel Patishtan resta prisonnier. A l'intérieur de la prison il agit comme dehors, aidant ses co-détenus. Militant pacifiste il pratiquait le jeune. Rayonnant à l'extérieur. Devenu modèle de résistance pour le Chiapas et bien plus loin encore. Ce charisme agaça le gouverneur du Chiapas qui en 2011 demanda son transfert dans une prison lointaine de Sinaloa, racontant que c'était la demande du prisonnier lui même. Mais les mouvements furent nombreux. Et en Février 2012 le 5eme juge chiapaneca demanda son retour à la prison N°5 de San Cristobal de las Casas. Mais une intervention chirurgicale grave a affaibli le prisonnier.

68526 523737114334652 1495253904 n 

 

Le 19 avril dernier, jour de son anniversaire, les Abeilles d'Actéal et communautés ont manifesté pour lui. Le Mouvement Pour la Paix Justice et Dignité de Javier Sicilia a émis hier un communiqué. Evoquant les recours juridiques devant la haute Cour de Justice Fédérale qui avait encore une fois refusé la libération du prisonnier Totzil, quand elle avait libéré à grand bruit la française Florence Cassez. Comme si en cas de fausses preuves il y avait deux poids deux mesures.

"Quand donc seront reconnu le droit des peuples indigènes et quand leur accordera t-on le respect équivalent à celui de tous?" (des puissants et des colonisateurs)demande le MPJD.

Affirmant que le mouvement ne cesserait de réclamer ces droits pour un pays dans lequel dit l'évèque Raul Vera "ce qui doit être n'est pas et ce qui est ne devrait pas".

En 22 avril "ce jour de la fête de la Tierra Madre Tonantzil -Tlalli où ceux qui la défendent sont incarcérés ou molestés tandis que ceux qui la détruisent sont libres, personne ne baissera les bras ". "On veut nous séparer, nous empêcher de communniquer, nous intimider, mais on ne réussira pas. Parce que même en prison la lutte continue. Et l'exemple le plus digne est Alberto Patishtan". Ecrivent les signataires joints à La Voix de l'Amate mouvement né depuis cette incarcération.

f

 

Le Blog d'Alberto Patishtan hébergé par blogspot

link

 

Des pétitions circulent en permanence pour sa libération, n'hésitez pas à vous y joindre.

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires