Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 18:19

URGENCE SOLIDARITE PRESSE!

no-mas-sangre

 

Anabel Hernandez a lancé un appel au secours, pour pouvoir continuer à exercer son métier en toute sécurité. Elle est

menacée de mort encore aujourd'hui malgré des plaintes, par Genaro Garcia Luna, actuel "ministre de l'Interieur" mexicain. Il a simplement décidé de l'éliminer pour l'avoir cité nommément dans ses 'enquêtes sur les complicités entre les hommes du Président et les cartels. Pour s'être étonnée de son enrichissement démesuré par rapport au salaire d'un fonctionnaire "même bien payé". Pour avoir montré son assentiment sinon complicité directe avec l'évasion du sinistre Chapo, chef du cartel de Sinaloa il y a dix ans.

 

Son livre "Les Seigneurs du narco" a été tour à tour interdit et noyauté. Les interviews télévisées prévues à la Fête du Livre de Guadalajara pour le présenter ont été curieusement rendues impossibles par le brouillage du canal de Televisa. Ainsi n'a t-elle pas pu bénéficier des unes de Proceso et Grijalbo. Et, bien qu'elle ait demandé une aide officielle elle et les siens continuent à être menacés de mort car,"La ténacité intelligente de la journaliste non seulement incommode mais irrite le ministre". C'est ce qu'écrit Miguel Angel Granados Chapa dans Proceso.

Choqué mais non étonné du peu d'écho donné dans la presse imprimé comme électronique à cet appel à la solidarité urgente, lancé par une journaliste courageuse dans le cadre tout à fait officiel du Forum Impunité Limitation de Liberté de la Presse organisé  par la représentation Onusienne à Mexico et par le Sénat.

Lui connaît très bien les atteintes mortelles ou les tortures subies par les journalistes au Mexique. Justement parce qu' y abondent  femmes et hommes de courage et d'intelligence, extrêmement bien formés de surcroît et que leur ténacité menace d'éclaircir les zones d'ombre, révéler les dessous sales, prouver les copinages fatals à la démocratie et à la sécurité du pays et de ses citoyens.

 

Aussi comme l'ont fait pour des parents de victimes-trop tard hélas- car " il faut éviter que les journalistes meurent", Miguel Angel Granados Chapa dit à Anabel Hernandez qu'elle n'est plus seule.

Puisse sa voix être entendue et relayée, pour venir au secours de cette journaliste qui ne doit pas venir grossir les statistiques de morts violentes sur lesquelles règne en maître, Genaro Luna.

 

Article Proceso Miguel Angel Granados Chapa. "Anabel Hernadez et Genaro Garcia Luna"

http://www.proceso.com.mex  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires