Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 18:13

Tous les journalistes qui comme moi l'admiraient, rêvaient d'égaler son acuité critique et son inlassable résistance aux lieus communs, sont en deuil : Miguel Angel Granados Chapa a déposé sa plume.

L'homme doux qui déjeunait en famille au restaurant de la UNAM, son fief intellectuel, et qui souriait affectueusement derrière ses petites lunettes, nimbé de quelque chose qui m'avait fait demander qui il était, j'ai compris depuis en l'écoutant et en le lisant, qu'il en émanait la marque des grands esprits.

En effet l'activité journalistique est une participation exigeante et incessante à la construction du monde, à l'avènement de la démocratie, au rétablissement des droits que les pouvoirs arrachent aux peuples. Cette activité ne peut s'exercer rigoureusement sans une certaine ascèse, sans une forme intérieure de détachement. Sans secouer constamment la poussière des idées, les retournant et au besoin les détournant pour en livrer la "substantifique moëlle".

Le petit homme en chemise blanche avait ce don d'analyse et de synthèse qui fait mouche. Art du développement politique, patient et presque rural, il ne lâchait le morceau qu'une fois bien décortiquée la question, bien assurée sa redoutable argumentation. Et si le texte volait dans les hautes sphères de l'intellect, la sensibilité sous-jacente n'en affleurait pas moins.

Honoré de prix, il n'oubliait pas que son métier expose - particulièrement au Mexique où la mort sanctionne trop souvent la liberté d'expression ou les menaces mènent à l'exil. Lui-même jeune a connu l'enlèvement et la torture d'une bande d'excités qui sans doute dérangés dans leur entreprise l'ont abandonné dans la nuit. La chair n'oublie pas. Elle se renforce de l'épreuve. Donne une autre dimension, un sens à la lutte. Le propage.

Nul n'aura la plume particulière de cet homme hors du commun, mais déjà se lèvent des John Ackerman, des Aristegui, et d'autres qui peut-être planchent encore sur le banc des universités ou dans quelque agence. Le Mexique est vaste l'intelligence comme le poa, indestructible.

Dormez cher Maestro du sommeil du juste qui a accompli pendant 40 ans une oeuvre quotidienne. Votre exemple nous soutient, votre voix matinale nous accompagne.

A dios Miguel Angel!

 

Miguel Angel Granados Chapa 005

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires