Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 22:00

 6 EXIGENCES de la société citoyenne pour  endiguer la violence et rétablir la paix sur tout le territoire mexicain.

 

 

 

 

 

baneerpactonacional1

 

 

 

1-NOUS EXIGEONS VERITE ET JUSTICE.



A- On doit élucider et résoudre, les assassinats, les disparitions, les séquestres, les fosses clandestines, la traite des personnes humaines et l’ensemble des délits qui ont pesé sur la société, ceci au moyen de procès transparents et efficaces dans l’investigation, la procédure, l’administration judiciaire, pour tout ce qui touche aux responsabilités morales et matérielles, y compris les réseaux de complicité et défaillances des autorités responsables. Déterminer l’identité de toutes les victimes d’homicide est une condition indispensable pour générer la confiance.

 

B. Nous exigeons des autorités estatales et fédérales en signe de capacité de fonctionnement de l’Etat, la publique, d’ici trois mois, des responsables moraux et matériels des cas emblématiques qui ont pesé sur la société, comme:

(Ici sont nommés 140 personnes dont les familles se sont réunies pour la marche et rédaction du pacte.

Pour lire cette liste se reporter au Pacte en espagnol.)

 

C. Nous convoquons la société civile à faire mémoire des victimes de la violence, à ne pas les oublier et à exiger justice en recueillant sur chaque place ou espace publique le nom des victimes.

 

2-NOUS EXIGEONS LA FIN DE LA STRATEGIE DE GUERRE ET LA MISE AU POINT D’UN PLAN DE SECURITE CITOYENNE.

A- On doit changer le point de vue militariste et la stratégie guerrière de la sécurité publique et impulser une nouvelle stratégie de sécurité citoyenne, conforme aux droits de l’Homme qui évite la participation de l’armée dans des taches policières. Qui mette en avant un modèle se sécurité alternative basé sur la reconstitution du tissu social,la reprise des expériences des communautés autogérées et la participation citoyenne dans les arrondissements, quartiers, unités d’habitation.

B.I Nous exigeons qu’avant deux mois les congrès locaux approuve la Réforme Constitutionnelle des Droits de l’Homme et qu’elle soit publiée pour devenir pleinement effective et qu’en même temps soit institué le mécanisme de protection des journalistes et défenseurs des Droits de l’Homme.

B.II Nous exigeons la non approbation des lois et normes qui violent les Droits de l’Homme et les garanties individuelles, et la non approbation des modifications proposées à la commission de la Loi de Sécurité Nationale. Qu’on approuve des Lois élaborées avec les organisations des droits de l’Homme et de la société civile, dans un point de vue démocratique et respectant les droits de l’Homme.

C-Nous appelons la société civile à convoquer « un sommet national » des expériences de sécurité publique et de défense citoyenne autogérée et communautauire, qui existe déjà déjà dans le pays, pour pouvoir réfléchir collectivement aux alternatives citoyennes au respect, et à la manière de reconstruire le tissu social dans les communautés, quartiers, arrondissements, à partir de cette connaissance et diagnostique de la forme prise par la délinquance dans chaque région et comment la freiner.

 

3- NOUS EXIGEONS LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET L’IMPUNITE

 

A-IL faut une large réforme dans la procédure et administration judiciaire qui dote d’une véritable autonomie le Ministère Publique et le pouvoir judiciaire, qui établisse le contrôle citoyen sur les polices et corps de sécurité, avance dans la réforme des jugements oraux et établisse des systèmes plus efficaces de contrôle judiciaire qui réduisent la discrétionarité des procès et résolutions de fond. La Justice ne peut continuer à servir des intérêts et calculs politiques. On demande aussi de légiférer pour générer la capacité et les attributions d’investigation et l’assignation des fonctionnaires publics des trois ordres de gouvernement en cas de corruption.

B-Nous exigeons que dans six mois le Congrès supprime l’immunité des législateurs et fonctionnaires des trois ordres gouvernementaux en matière d’actes de corruption, délits d’ordre commun et crime organisé.

 

4-NOUS EXIGEONS LA LUTTE CONTRE LES RACINES ECONOMIQUES ET LES RESSOURCES DU CRIME ORGANISE

 

A- La criminalité et sa violence a pour mobile les ressources dérivée du narcotrafic, des séquestres, traite des personnes, extorsions, vente de « protections » et même délits qui ensuite réinjectent les ressources économiques liées au blanchiment d’argent. Nous exigeons une lutte frontale contre le blanchiment d’argent et les actifs des délinquants par la création d’unités autonomes d’investigation patrimoniale en accord avec l’Unité Fédérale d’Investigation Financière, qui permette de réunir toutes les preuves pour formuler des accusations et édicter des sentences pour les affaires illégales.

 

B- Nous exigeons la présentation d’un rapport à la Nation sur les résultats d’investigation patrimoniale et blanchiment d’argent, qui pointe les cas les plus notoires sanctionnés pendant ce sexenat et montre la progression des Unités d’Investigation sur le blanchiment dans les 32 états fédéraux et l’Etat Fédéral.

 

C-Nous appelons l’ensemble de la société civile à dénoncer les cas notoires de ressources mal acquises et du blanchiment d’argent, comme par exemple les cas d’infiltration des gains du crime organisé dans les campagnes politiques et les affaires.

 

5- NOUS EXIGEONS UNE ATTENTION URGENTE A LA JEUNESSE ET LA RECONSTRUCTION DU TISSU SOCIAL

 

A- La Sécurité Citoyenne ne se résoudra pas par les armes ni la violence.

Nous exigeons une politique économique et sociale qui génère des opportunités réelles d’éducation, santé, culture, emploi, pour les jeunes parce que ce sont eux les premières victimes de cette stratégie. Nous exigeons la récupération du caractère public de l’éducation et la rupture du contrôle corporatif qu’exerce sous la coupe de la SNTE sur la politique éducative, ainsi que l’affectation immédiat de fonds destinés à des actions sociales de sécurité citoyenne, au moins en même proportion que ceux destinés aux forces armées et à la sécurité publique.

 

B-Nous exigeons que dans les trois prochains mois s’établisse un programme spécial d’urgence nationale pour les jeunes qui change les priorités de propositions garantissant au moins, la même somme que celle destinée à la sécurité publique, pour la construction d’écoles et l’augmentation d’inscriptions dans le secondaire, moyen et supérieur; un système universel de bourses pour les élèves du secondaire, EMS et supérieur public, ainsi que des aides pour des projets culturels, sportifs, économiques et sociaux dans leurs quartiers, communautés et unités d’habitation.

 

6-NOUS EXIGEONS LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE, UNE MEILLEURE DEMOCRATIE REPRESENTATIVE ET LA DEMOCRATISATIION DES MOYENS DE COMMUNICATION.



 La sécurité a besoin de la démocratie et des nouveaux moyens de participation citoyenne.

 

A.I Nous exigeons l’élargissement des moyens et les outils de la participation citoyenne dans les affaires publiques par la reconnaissance institutionnelle de la consultation populaire, les candidatures indépendantes, la révocation des mandats la sociale et les actions collectives.

 

A.II Nous exigeons que la Chambre des Députés lors d’une session extraordinaire ou au plus tard dans deux mois approuve la loi de réforme politique constitutionnelle approuvée part le Sénat qui établisse la consultation populaire, l’initiative législative, les candidatures indépendantes et la réélection immédiates des législateurs et des maires.

 

B-Nous exigeons que la législation de la réforme politique s’appuie sur une ample consultation publique et sur la participation citoyenne incluant la révocation du mandat et la réduction de financement aux partis politiques et qu’ils reprennent les points restés en suspens en matière de législation des actions collectives, évitant leur restriction et recul, ainsi que l’approbation de la Loi Fédérale Télécommunication et Contenus Audiovisuels proposée par la Société Civile et les législateurs de plusieurs partis.

 

Trad. pluiemexicaine.

Pour le pacte en espagnol http://www.Redporlapazyjusticia.org.mx

On trouve aussi le texte sur le Net sous le nom de Pacte de Juarez (ou Ciudad Juarez)

On peut le signer en ligne ou se rendre avec les rédacteurs le 10 juin à Ciudad Juarez  pour la signature officielle.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires