Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 13:34

vitrail  

 

 

 

 

Depuis la galerie du deuxième étage au Château de Chapultepec, vue sur le Mexico ultra moderne et capitaliste. Trusts, lobbies, banques,cartels, ont les moyens d’élever ces tours. L’une d’elle a pour jumelle la tour Oxygène de Lyon élevée postérieurement. Même architecte? Copie? D’ « ici tout n’est qu’ordre et beauté, luxe calme et volupté ». L’autre urbanisme de Mexico, celui de tous les jours et du plus grand nombre, disparaît derrière la hauteur de cette perspective.

La verrière de la galerie est l’œuvre d’un Maître Compagnon français Champigneul (les compagnons prennent par tradition le nom de leur origine). Certains présidents de la République Mexicaine ont eu un goût prononcé pour la France « jusqu’à avoir des ministres des finances français! » me dit-on. France où ils venaient vivre après leur mandat, de leur plein gré ou en exil. (cf Les greffiers du diable, de Vilma Fuentes)

Le château est une leçon d’histoire qui permet aux petits mexicains venus là en classe ou en famille, d’apprendre certains aspects politiques de leur pays, de comprendre à travers le style des meubles et des pianos, ceux des époques révolues. Et aussi l’inventivité des artisans. De s’inscrire dans un passé qui construit aussi les peuples et que les peuples contribuent à bâtir.

Pour les plus grands les escaliers dérobés, le luxe des baignoires et des commodes permet d’appréhender et de critiquer le train de vie somptuaire des gouvernants d’hier et d’aujourd’hui qui accable les nations. Se réservent le confort et les endroits protégés des séismes. Eternelle dichotomie?

Mais au rez de chaussée, la fresque d’un peuple paisible accueillant le président Bénito Juarez issu lui-même de son monde, représente un espoir. Ou bien plus inquiétant et tout aussi juste, la révolte du même peuple lorsque les coupes sont pleines. Le cheval de Siqueiros peut surgir à tout moment.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires