Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 13:18

 

DSC09507

J ai fait souvent ce reve etrange et penetrant,

d´'une femme inconnue et que j'aime et qui m'aime...

Voila le chauffeur de ce taxi noir et jaune de Oaxaca qui me cite Verlaine en me conduisant a l' Institut d'Art Grafique: Puis il dit sa fascination pour Esmeralda et l'Homme qui rit de Hugo:Ce fantasme de la defiguration qui hante l'homme.

Il s'excuse si les citations ne sont pas precises : il a appris cela a l'ecole primaire! Mais cela lui a laisse un goüt immodere pour la litterature francaise: Et quand il me laisse a un páte de maison de mon rendez vous, j ai oublie que ce n 'est pas tout a fait la: Et le vernissage de l'exposition de Valerie pourrait presque attendre encore un peu:

Deux mois plus tard, la nuit de Noel, rentrant du repas traditionnel nous frappons a la cahute du taxi: Il en sort un quarantenaire a voix douce: Une fois nos amies deposees, je lui demade depuis quand il est taxi et ce qu'il faisait avant. Il etait responsable dans une boite d'importation de poissons. " Mais qund on ne s'entend pas avec son patron il vaut mieux le devenir": Puis il cite les Metamorphoses de Kafka!

 

Quel type de litterature aime t'il?

La poesie surtout: Quand on sait le creneau confidentiel qu0elle represente en France, cela m'epate:

Il raconte ensuite sa premiere emotion romanesque avec Alexandre Dumas: D'Artagnan et les Ferrets de la Reine. Je lui dis que le romancier est entre au Pantheon. Il dit qu'il le merite bien: Il a lu aussi tout Jules Vernes. Et il glisse au romans anglais de Charles Dickens.

Je suis ravie. Voici encore un cas de ces mexicains cultives qui doivent subvenir a leurs besoins par un travail dans cette hydre fantastiaue qu 'est Mexico mais qui ont etudie, lu, rëve, et je ne suis pas sure de trouver un taxi en France me citant Octavio Paz ou Juan Rulfo¡

Chaque jour ici m 'enrichit de ces rencontres humaines palpitantes qui ratatine tous les cliches de mes relations francaises sur les Mexicains: Hier c'etait Jorge un autre Taxi qui me parlait de Rodin du Musee Soumaya de Mexico:

 

Je prie mes lecteurs de pardonner les fautes d'accents: Dus a mon inadaptation au changement de clavier:

Et je leur conseille de parler avec tout un chacun pour decouvrir des personnalites qui donnent a l'humain cette epaisseur fraternelle dont le monde a bien besoin.

Bon Noel a tous



 


Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires