Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 18:31

Le plus Creatif le dernier dont je parlerais est le Vanitas situé dans le cadre un peu magique je dois dire du Centre Culturel los Reyes place de la Catarina où on s'attend à voir sortir Negrete et Maria Feliz!

La qualité de ce Bazar est à la mesure du lieu. Il y fait bon s'y rendre à l'heure du brunch ou plus tard et certains en font le passsage obligé du samedi matin. L'ambassade d'Italie n'est pas loin, la communauté russe et française sont friandes de ce type d'évènements chics et pas chers dans un cadre de verdure parfois un peu frais. Le samedi n'est pas trop fructueux mais les jeunes dessinateurs rattrapent le coup le dimanche, permettant de payer leur emplacement et leurs frais de dép: Certains viennent de Guanajuato, Monterrey, Guadalajara.

Si je le trouve très créatif c'est que le niveau technique, l'excellente formation des jeunes stylistes leur autorisent une véritable liberté artistique.

Plusieurs comme Ivan et ses Luchadors, ou Guillermo et ses sacs peints, Uriel et ses stamboulos sciencefictionnesques, ont appris le dessin industriel, (l'art et la technique font bon ménage à l'université de Puebla!). Uriel a gagné le prix du public au Concours des Alebrijes. Il est exposé au Musée des arts populaires du centre ville. Dans le fantastique et dans une culture richement nourrie il puise ses merveilles d'inventions graphiques.

Le génie créatif allant souvent de paire avec de fortes personnalités, les stands sont des feux d'artifices d'humour et de poésie. On ne s'y ennuie pas. Et parfois autour d'un café près du stand d'Eclectik se retrouvent Pavel, Sully, Tany, Augusto auteur des Pochinitos tirelire un peu détournées à la Dérida et qui dértident bien.

Meriem vend des patisseries turques de ses origines et la communauté Wixira présente ses bottes et bijoux des montagnes sacrée. Petit sourire aux lèvres sous son chapeau ranchero un artisan de cette communauté tresse patiemment ses amulettes pendentifs et bracelets et réalise des aigles en shakira pour les blousons de cuir de son attachée commerciale. Un peu plus loin la petite apprentie chamane exilée au DF vend des oreillers curatifs à la sauge et autres. Les sacs en plissé Masahuas de Terese réellement plissés par une merveilleuse artisane indigène et dessinés et réalisés par Tere sont d'un raffinement extrême. Couleurs, matière, finition. Des objets de luxe très enracinés. Qui mériteraient de paraître dans les grandes revues féminines comme Elle.

Le Vanitas Bazar vaut réllement le détour par cette rue Francisco Sauza très agréable à Parcourir. La seule difficulté sera de trouver un taxi en fin de journée pour regagner son domicile. Mais félicitation aux organisateurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires