Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 08:51

2 ans et demi , 31 mois qu'ils manifestent le jour anniversaire de la disparition de leurs 43 fils. Le 26 septembre devant le siège du 27 e bstaillon d'Iguala ils ont été mitraillés et enlevés. Depuis pas de nouvelles. Le gouvernement les a balladés analysant des restes d'autres victimes. Il a voulu clore le dossier. Il a gazé les parents cette semaine lorsqu'ils sont venus présenter une requête. Que la honte retombe sur ce gouvernement! Pour sa conduite insensible et insensée. Et honte aux gouvernements étrangers muets devant cette horreur! Ce 26 avril ils ont marché du planton établi depuis un an devant la PGR. Jusqu'à l'hémicycle Juarez. Le centre historique bouclé par des centaines de policiers. Là ils prennent la parole. Répétant inlassablement les mêmes demandes. Un orchestre de la Normale Burgos d'Ayotzinapa joue et chante le drame de ses condiciples. Des militants, des poètes...peu de monde à vrai dire. De moins en moins. Immédiatement derrière la manif des balayeurs CDMX nettoient. Ils ont des ordres hautement symboliques : Ne laisser aucune trace! Comme la disparition des corps, celle d'une caméra de surveillance qui a filmé l'enlèvement et que quelqu'un a forcément vu... Comme les 50 000 morts et disparus depuis 2006 sur le territoire mexicain. Sans compter les milliers de déplacés forcés. Un chiffre de guerre! Qui nécessiterait une intervention de l'ONU en tout autre lieu. Et le mépris des députés qui repoussent hier la Loi sur les victimes de disparition faute d'analyse...dit la Jornada. Faute de couilles surtout

Deuil sans fin d'Ayotzinapa
Deuil sans fin d'Ayotzinapa
Deuil sans fin d'Ayotzinapa
Deuil sans fin d'Ayotzinapa

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires