Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 21:28

Guerrero L'etat le plus déliquescent du Mexique. Même si Acapulco donne le change. Car le gouvernement veut cacher la violence systémique irrepressible,clore le cas effrayant des 43 étudiants enlevés et disparus depuis 30 mois. Mais là vivent, souffrent,luttent de nombreuses personnes qui veulent pour leurs enfants un monde nouveau, sans haine et sans violence. Parce que la conscience ne faiblit pas . Héritage de la lutte historique entre les forces ocultes du narco/gouvernement et un peuple excédé de souffrir. Dans la sierra de Guerrero,pays sec et dur,Ludovic Bonleux a choisi 3 protagonistes de ce travail de Sisyphe. Mario cherchant son frère sequestré il y a 5 ans . Cosi, fille de photographe politique des années 60 blessé par la police dans l'exercice de son métier. Enfin Juan impressionant jeune professeur des écoles qui vit quotidiennement la révolution contre le capital. Le pays paraît pourri jusqu'à la moelle. Davantage parce que n'apparaît pas le narco dans le documentaire. Seul un jeune fournisseur de quelques feuilles de marijuana. La police communautaire le menotte.Mais dans un monde en passe de légalisation, cela paraît disproportionné avec les milliers de disparus,l'odeur des corps brûlés dans les fosses clandestines,le silence des mères,les larmes des survivants. L'implosion des familles. Nous sommes comme les juifs espérant les retrouver vivants même s'ils pèsent 15kg à la sortie des camps de la mort. Dit Mario. Et il va de fosses en fosses semant des larmes d'amour et de paix. Prenant dans ses bras des mères, pères, frères,épouses de disparus. De ce mouvement sont nées les Brigades de recherche de disparus de Guerrero. Cosi elle réeduque des délinquants mineurs, par la reforestation et le creusement d'une aduction d'eau. Juan sème l'éducation et le savoir. Darwinisme et chaleur humaine. Mais tous sont comme Guerrero pris entre les forces ocultes du narco présent dans l'état depuis les premières plantations de pavot (pour la morphine des soldats blessés par les guerres des USA) et les polices communautaires. Crées pour défendre les villages, celles-ci se battent entre elles selon leur appartenance partisane. UPOEG et le FUNDEG (Front Unifié de Sécurité pour le Développement de l'Etat de Guerrero). Le gouvernement tant estatal que fédéral profite de cette division pour réprimer le peuple. Et exterminer les militants. Ainsi la fusillade et mort d'un jeune leader de la lutte. Juan dit aussi qu'on aimerait le trouver. Lui Le Grand aInsi surnommé pour sa stature impressionnante... Les citoyens tentent de négocier avec la police prise dans une souricière mais après avoir été sauvés les policiers appellent la police anti émeute formée par les CRS français et usent de leurs armes contre le peuple. Curieusement l'un de ces policiers porte un keffié palestinien! Les citoyens savent bien hélas que ces forces qui devraient les protéger reçoivent des ordres d'en haut. Et que leur présence suscite plus de peur et de colère que de sécurité et de paix. Car hélas le gouvernement depuis des décenies ne parle pas de paix ! Ni de protection. Au lieu de s'enférer dans sa desastreuse chasse au crime organisé, il devrait protéger ses familles des séquestres,enlèvements,extorsions et meutres. Et surtout,comme dans d'autres pays,rechercher et punir les criminels. Mais aussi accompagner les familles et brigades dans leur quête. Comme Mario symbole de milliers de Guerrerenses. Tel est le sensible,précis et indispensable documentaire du courageux réalisateur français Ludovic Bonleux

Guerrero documentaire nécessaire de Ludovic Bonleux. Lutte pour la vie

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires