Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 13:56
Julian Carillo et le piano quart de ton
  • Monsieur Sauter m‘a dit qu’il avait fabriqué un piano quart de ton pour un compositeur mexicain.

C’est ainsi que j’entendis pour la première fois parler de ce fabuleux compositeur, chef d’orchestre mexicain, Julian Carillo.

Le charmant petit monsieur souriant né le dix-neuvième de sa famille à Ahualuco était sans aucun doute non seulement un surdoué ayant appris le violon en autodidacte mais aussi un savant et théoricien. Il avait dirigé des orchestres philarmonique aussi bien à New-York qu’à Paris, enseigné au Conservatoire de Mexico mais surtout composé avec le quart de ton. Ce qui prouve la capacité d’entendre des intervalles plus petits que ceux du piano ordinaire. Et doncfaire preuve d’une oreille exceptionnelle.

En59 il présenta le piano quart de ton à l’Exposition Universelle. Piano dont il s’était mis en quête dès les années 20. Et on peut entendre sur Youtube des œuvres pour violoncelle, un prélude à Colomb et des sonates. « Trece sonido ».

On dit qu’il y eu une très forte tempête sur le DF le jour où il s’éteignit.

Deux jours après cette découverte, je feuilletais Librairie Passages, un livre en images aux couleurs de touches de piano, écrit et dessiné par la petite fille d’Abdallah Chahine, musicien libanais. Le piano oriental , de Zeina Abirached, raconte la création de l’unique exemplaire de ce piano pouvant jouer avant les intervalles de la musique orientale.

Le livre est sans conteste le meilleur de l’année par sa virtuosité graphique et la gamme étendue d’idées et de sensibilité dont il fait preuve. Il montre aussi comment naissent au même moment des idées voisines à des lieues les unes des autres. Chez des personnes qui ne se connaissent pas.

Il était donc temps en ce vingtième siècle d’entendre des nuances dans le capharnaüm du monde.

Julian Carillo au Mexique comme Abdallah Chahine au Liban nous en montrent le chemin.

Les livres et la musique ont aussi ce rôle,dont cherchent à nous priver en premier les dictatures.

Merci à M. Milloz Piano Baruth et à Erik Librairie Passages Lyon.

Entrevue avec Julian Carillo qui parle de sa musique. En espagnol

https://youtu.be/e_vYQQ3zL0c

le piano Oriental, chez Casterman

le piano Oriental, chez Casterman

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires