Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 15:55




Le groupe indépendant de vidéastes mexicains dénonce une atteinte à son site internet et sollicite l’aide internationale urgente de tous les médias libres et dignes, des groupes culturels et artistiques ainsi que de la société civile pour freiner la guerre au Mexique.
La dite guerre contre le narcotrafic est un gros business pour un petit nombre et une grande catastrophe pour le plus grand nombre. Cette guerre est un mensonge et une escroquerie. C’est l’ultime recours du pouvoir. C’est la mort et la peur de la mort.
Elle n’est pas abstraite mais d’une mortelle réalité.
Lundi 28 nov 2011 mourut assassiné Nepomucène Moreno Nunez. Son cas est symptomatique de la situation nationale et prouve la totale absurdité de cette guerre.
Nepomuceno Moreno son fils de 17 ans a disparu. Il a été séquestré avec d’autres jeunes gens le 1 juillet 2010 dans plusieurs véhicules particuliers par des membres de la police d’Etat et municipale. Le tribunal a refusé de fournir les videos du mini-super
où cela s’est passé et de la route fédérale.
Il a été menacé par des policiers et criminels. Et il a exigé du Président des mesure de sécurité. Celui-ci a délégué lla question au premier Ministre, mort  depuis
« accidentellement ».
Le Lundi 28 novembre Nepomuceno Moreno Nunes est assassiné. A quatre rues du bureau du Ministère de l’Intérieur, à six du Congrès de l’Etat et quelques mètres de l’Université de Sonora. En plein centre d’Hermosillo.

2 jours après il est accusé par le Tribunal d’Etat lui-même d’appartenir au crime organisé. Dans la cruelle logique légale. Les morts ne peuvent se défendre. L’ONU même a condamné énergiquement son assassinat et les membres du Mouvement pour la Justice la Paix et la dignité a désormais averti que son cas relevait de la Justice internationale.

Les télévisions du monde entier ont couvert l’événement. Aux USA, CNN, Fox News, Démocratia Now, en ont parlé. A Mexico les médias audiovisuels comme Milenio TV et les programmes comme celui de Carmen Aristegui ont aussi fait des reportages.
Presque tous utilisèrent la video réalisée par emergenciamx.org.
Dans ce contexte nous dénonçons que le 1 décembre 2011 des membres de l’équipe d’Emergencia.mx.org ont détecté une tentative de forcer la publication d’une vidéo violente sur ce sujet. L’attaque n’a pas marché et sans doute s’agit-il d’une des multiples manifestations de haine comme celle qui règnent sur le web dans les réseaux sociaux.
La video de Népomucène pourrait avoir été réalisée par n 'importe quel groupe ou individu qui s’efforce de rendre visible la tragédie nationale par la voix des victimes et de leur familles. Bien que les medias utilisent massivement ce genre de matériel sans courir de risques les réalisateurs de ces tentatives restent dans cette semi obscurité si dangereuse.
La compilation de témoignages de victimes video et audio non seulement est importante mais fondamentale pour générer le seul Wikileaks mexicain possible dans cette guerre.
Les parents proches des victimes sont les seuls à enquêter réellement et en profondeur sur ces cas dans notre pays. Avec leur propre argent ils ont payé des procès infructueux, contacté des rescapés et des informateurs.
Ils sont discriminés et dépouillés financièrement à tous les niveaux de la justice gouvernementale. Réunissent avec l’effort de familles entières la documentation de leur affaire pour les présenter par la voie légale.
Pourtant la voie que suivent ces documents, parait tellement lourde, obscure et inabordable voire contreproductive.
En contrepartie les témoignages video et audio des groupes solidaires, diffusés par les réseaux sociaux ne prétendent pas appeler à un effroyable tribunal mais à une jugement humain.
Dans ce sens le attaque de notre site appartient aux innombrables attaques et trolls que subissent les medias indépendants et les familles de victimes tant sur la toile que par les ondes. Mais la situation actuelle pourrait faire penser à un enchaînement d’attaques, assassinats et séquestrations en série contre des membres du Mouvement pour la Paix au niveau national.
Ces dernières semaines l’attentat de 1-Norma Andrade, présidente de l’association « Nos filles de retour à la maison » à Ciudad Juarez, 2-la disparition forcée de Martial Bautista Valle et Eva Fe Alarcon Ortiz présidents et coordinatrice de la fédération des Paysans écologistes de la Sierra de Petatlan et Coyuca de Catalan et membres du Mouvement pour la Paix (MPJD), 3-l’assassinat de la chanteuse Julia Michan 4-le 6 décembre, ont été séquestrés et mis dans un camion un groupe de MPJD regagnant officiellement une Caravane Observatoire à Ostula, canton de Aquila Michoacan. Juste après le refus d’escorte de la police fédérale, un groupe paramilitaire armé les a stoppés et menacé. Dans ce groupe se trouvait le leader de la communauté Juan Trinidad de la Cruz (don Trino) qui a refusé de monter dans le camion et que l’on a retrouvé un peu plus tard assassiné et portant des marques de tortures.
Les cas de Nepomuceno et Don Trino font partie des 67 000 morts et 10 000 disparitions du sexenat. Une femme est violée toutes les 18’ sur le territoire national. On avance les chiffres de plus de 1M et demi de déplacés.
Telle est la guerre dont souffre actuellement Mexico.
C’est pourquoi nous nous solidarisons avec le Mouvement pour La Paix et nous sollicitons l’aide internationale d’urgence de tous les médias libres et dignes, des groupes culturels et artistiques, et de la société civile.
Nous sollicitons l’aide de Democratia Now, Telesur et Al Jezeera et tous les médias audio pour qu’ils diffusent par tous les moyens ces témoignages.
Dans cette guerre, le seul accusé est la victime et le seul enquêteur la famille de la victime, le seul reporter l’amoi solidaire, et le seul gouvernement la société civile.
Grâce à ce communiqué au-delà des atermoiements, promesses et déceptions, la société Mexicaine doit sortir une fois de plus de la nuit de son histoire.
Sans peur et pacifiquement nous devons tous arrêter cette guerre. Personne ne le faisant pour nous. Il est l’heure de nous réveiller.
www.emergenciamx.org

 

Communiqué transmis par Ricardo Conde au groupe paris ciudadanosporlapaz , traduit par pluiemexicaine

Partager cet article

Repost 0
Published by pluiemexicaine
commenter cet article

commentaires